Pourquoi mes messages sont tronqués (ou absents) ?

J’écris ce message histoire de clarifier un peu les choses.

Comme je passe doucement de Twitter à mastodon, j’en profite pour faire un nettoyage dans mes systèmes d’information et pour ajouter un peu de documentation.

Donc, actuellement, pe publie des informations en utilisant les solutions suivantes

flux_de_publication.png

Il y a évidement des troncages, en particulier quand les textes arrivent dans twitter. Mais dans l’ensemble, c’est assez correct.

Il y a toutefois un défaut, que j’ai l’intention de changer. Regardez en bas : Goodreads, WordPress et StackOverflow publient directement dans Twitter sans passer par mastodon. C’est mal.

Et autant pour Goodreads et WordPress, je pense utiliser brutalement le flux RSS, autant pour Stackoverflow, comme je ne publie pas systématiquement mes questions, je pense que je vais garder une publication manuelle.

Mais j’ai une question :

Pour l’instant, je n’ai pas la réponse … mais je pense me décider assez vite.

Bon, cela dit, je n’ai pas non plus la réponse à « comment embarquer un pouet dans WordPress …

OwnCloud, c’est cool

J’ai installé il y a un bout de temps OwnCloud sur mon Raspberry, mais pendant longtemps, je n’en avais rien fait.

Hier, j’ai enfin installé le client de synchronisation sur ma machine Windows et mon téléphone.

Et surtout, j’ai déplacé tout le contenu de mon dossier Dropbox dans le dossier OwnCloud.

Et franchement, ça marche rudement bien.

De mon point de vue de simple utilisateur, ça marche aussi bien que Dropbox.

Du coup, adieu Dropbox !

Une petite mise à jour de rss-bridge, ça vous dit ?

Suite aux mises à jour de Sexactu, j’ai dû réécrire le bridge correspondant, et j’en ai donc profité pour mettre à jour rss-bridge.

Et même si je n’aime pas spécialement le PHP, je dois dire que les choix d’API sont quand même vachement pratiques.

En bonus, avec xampp et Eclipse-PDT, c’est quand même super facile de bosser.

Du coup, j’en ai profité pour mettre à jour tous mes bridges … et évidement les envoyer sur github. Et franchement, c »était facile. Bravo à l’équipe rss-bridge.

Petit projet d’hiver : une webradio sur raspberry

Il y a quelques années, j’ai acheté une radio philips NP 3300. C’était un chouette petit gadget qui me permettait d’écouter des radios sur le web (bon, ça, c’est sympa, mais sans plus), mais aussi toute ma bibliothèque musicale via UPnP (oui, encore un protocole qui n’a pas perçé). Et tout ça en se connectant en wifi au web. Et c’est très cool.

Ca marchait bien au début.

Et très vite, on a rencontré des soucis : l’appareil ne trouvait pas les radios, ou alors il restait complètement bloqué et on devait redémarrer. En plus, les rares mises à jour n’ont jamais apporté de corrections, mais juste des saletés comme le support de Spotify. Spotify … Quand je peux avoir toute ma bibliothèque UPnP ! Quelle honte.

Donc, depuis quelques temps, ce petit appareil dort dans un coin du salon. Et c’est très frustrant. Parce que quand il marche, le son est bon.

Du coup, en bon vieux geek qui a déjà mis en place un raspberry, j’avais déjà vu « quelques trucs » qui avaient l’air cool (connecter des trucs comme un écran LCD, des boutons, des haut-parleurs, ou alors installer une webradio). Et j’y ai réfléchi. Et encore réfléchi. Et donc, aujourd’hui, j’ai pris le taureau par les cornes. J’ai démonté mon NP 3300 pour regarder ce qu’il y avait dedans histoire de savoir quelle était l’ampleur de la tâche.

Il va donc me falloir

  1. Un raspbery 3 (pour avoir le wifi déjà configuré, c’est pratique !)
  2. Une carte MicroSD d’au moins 8 Go
  3. Un moyen d’alimenter mon Raspberry depuis une alimentation 9V/1.1A
  4. Une connexion pour mes deux hauts-parleurs 6 ohms/1.5 Watts (pour lesquels je n’ai, semble-t-il qu’une paire de câble directement connectés à la bobine)
  5. Une connexion pour les boutons sur le dessus de l’appareil … c’est une nappe de 13 fils dont un rouge … la masse, j’imagine)
  6. Une connexion pour l’écran LCD. Et là, je dois dire que je suis bien embêté, parce que la nappe de l’écran intègre également la LED de la télécommande infrarouge.

D’où le terme de projet d’hiver : tout ça va être sans doute assez long à mettre en place. J’essayerai de rassembler tout ça sur ce blog, histoire d’avoir une trace du bazar. Mais ça pourrait ne pas être simple.

Mon NAS …. amélioré

Il y a quelques temps, j’avais failli perdre mon NAS. J’avais donc remplacé mes disques, et remplacé le firmware d’origine par Alt-F. Et ça marchait … à peu près bien.

J’avais juste un problème lié au fait que rss2imap prenait environ 100% du CPU, tout en ramant comme un malade et en empêchant totalement mldonkey de fonctionner ben quoi, moi aussi je télécharge des distributions Linux).

J’y ai donc un peu réfléchi … et je me suis donné deux pistes de résolution pendant mes vacances

  1. Transformer mon vieil iBook en serveur : je peux y faire tourner du Python (merci MacPorts) et xDonkey
  2. Acheter (argh) un Raspberry PI, et y installer tout ce qu’il faut

Comme mes vacances sont finies (re-argh), j’ai pu tester ces deux pistes, et j’en ai tiré quelques conclusions

  1. Utiliser l’iBook marche bien pour rss2imap, par contre xDonkey refusait de se connecter aux serveurs du web
  2. J’ai donc fait l’acquisition d’un Raspberry Pi 3 (avec le wifi, le bluetooth, et tout ce dont on peut rêver) … et ça marche bien !

Donc, oui, j’ai maintenant un raspberry caché sous ma freebox (et non pas dans ma freebox) sur lequel j’ai l’intention de faire tourner l’ensemble des éléments consomateurs de ressource (Python, mldonkey, lighttpd) pour ne laisser sur le NAS que la diffusion de contenu (donc le serveur ssh, et minidlna).

Du coup, j’ai à nouveau un iBook qui ne sert à rien, que j’ai posé à côté des deux ordinateurs de bureau que j’ai à la cave (et qui ne servent eux aussi à rien). Que faire de tout ça ?

Je cherche un truc …

Je vous fais là une « capture des besoins » vite fait pour un truc …. dont je commence vraiment à ressentir le besoin.

Donc, j’ai un téléphone portable sur lequel je mets la musique que je veux écouter (en l’occurrence sur une carte SDHC de 16 Go). Le problème, c’est que ma bibliothèque occupe bien plus que les 4 Go dont je je dispose pour ma musique (4 Go parce qu’il y a aussi quelques cartes pour OsmAnd~).

Donc, j’aimerais bien trouver une solution pour stocker ma musique de façon mobile (plus que mon NAS, en tout cas).

Apparemment, ça semble exister sous la forme de disques durs wifi. Parce qu’avec ça, je mets ma musique dessus, et zou, non ?

En fait, ça n’est pas si simple. Parce que d’après ce que je comprends, il faut utiliser une application spécifique pour lire la musique et les vidéos. Et, selon les modèles, il y aura de l’ethernet ou pas, ca fera répéteur wifi ou pas, …
Vous le comprenez bien, je ne suis pas conquis par ce que je vois sur le marché. Surtout parce que la question de l’UPnP est laissée de côté. Et oui ! L’UPnP, ma marotte !Ce qui m’amène évidement à faire ma liste de course.Si je devais choisir un disque dur réseau sans fil, j’en prendrais un qui

    Dispose d’un stockage de … 250 Go (?)Intègre un serveur UpnPSe synchronise via rsync avec mon NAS domestiqueDispose d’une batterie tenant une douzaine d’heureSe recharge en USBDispose de connexions ethernet et wifi (avec bien sûr une sécurité très forte sur le wifi – genre une authentification basée sur l’adresse MAC)Soit également utilisable comme magnétoscope numérique en vacances (genre je branche une prise HDMI sur la télé, je choisis le film à jouer via le point de contrôle UPnP, et zou !)

Bon, par contre, au niveau budget, je suis un peu incertain …