Les jeux de l’été

Parce que bon, les NAS, le code, tout ça, c’est parfois un peu chiant.

Et comme c’est la fin de l’été, et que j’ai passé mes vacances en famille, je pense pouvoir lancer une série annuelle d’articles sur les jeux auxquels on a joué (en famille, donc de 11 à 40 ans).

1359cd8488bb1c62b4974191f3ccd2ff161e

Piña Pirata

La première partie commence comme un Uno. Et puis très vite (à chaque fin de partie, en fait) de nouvelles règles s’ajoutent, on peut tout poser sur un lapin, on pioche avant de donner, de reprendre des cartes, et au bout du compte ma femme gagne sur un plan B que personne n’avait vu sortir.

C’est la deuxième année qu’on le prend, et à chaque fois on s’amuse vraiment bien.

En bonus, les cartes sont jolies, les parties raisonnablement équilibrées, et si une partie complète peut durer 1H30/2H, une simple donne va beaucoup plus vite.

Munchkin

b739cbf9deb4df5bdf24aceb6990a99a1cec

Acheté sur la foi d’un tweet

Juste avant le départ en vacances, j’ai réussi à le vendre à ma femme en utilisant un argument spécieux tiré quasiment tel quel du dos de la boîte « en fait, on va un peu jouer à Kaamelott ».

En vrai, ça n’est pas du tout ça. Et si le hasard est bien plus (voire beaucoup trop) présent que dans Piña Pirata, on a passé quand même quelques bons moments (et quelques moments frustrants pour les perdants, parce que quand ça veut pas, ça veut vraiment pas).

Du coup, évidement, on va acheter prochainement quelques extensions (en plus de jouer à Munchkin épique – à télécharger chez edgeent.com).

Mobile frame zero

campaigner-mfc398-umfl-stand

Là, on change de catégorie : ça n’est plus de jeu de société qu’il s’agit, mais de jeu de plateau. Et même, plus précisément, de jeu de combat tactique au tour par tour, dans l’esprit de Confrontation, ou de petites parties de Warhammer batailles.

La différence essentielle, pour tout le monde, est que les robots ne sont pas des miniatures à acheter à prix d’or dans une boutique exploitant la frénésie de consommation des adolescents, mais à fabriquer soi-même (ou en famille) avec des briques lego. Un certain nombre de sites fournissent d’ailleurs des instructions de montage, instruction nécessitant généralement des pièces modernes que nous ne voulions pas utiliser.

Donc on a commencé par une phase de trois heures de fabrication de robots en lego respectant un encombrement donné.

Et le lendemain, on s’est tapé une partie « rapide » (de 2 heures et un tour de jeu complet) à l’issue de laquelle mes enfants avaient détruit l’un de mes robots, et en avaient réduit un autre à l’état de simple marcheur.

Et pour le coup, même si certains aspects des règles (téléchargeables gratuitement en français) sont un peu ambigus, et que nous manquions de dés (genre il faut facile 6 dés par robot, ce qui nous en aurait fait une quarantaine, on se serait cru à Shadowrun), c’était un sacré bon moment

Une réflexion sur “Les jeux de l’été

  1. Content que vous vous soyez amusés : )

    Vous pouvez réduire le nombre de dés en utilisant un système de marqueurs legos. Jetez un oeil dans le forum de 500NDG😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s