Je déteste encore git

J’ai déja écrit que je détestais git ? OUI.

Mais, en un sens, ce que je déteste au moins autant, c’est de me faire prendre pour un con.

Tiens, par exemple, quand j’écris un peu énervé

C’est quand même un peu vexant de se voir répondre

Me dire ça, à moi … Me dire que la meilleure façon d’utiliser cet outil difficilement compréhensible, c’est passer par nodejs et chromium … mon dieu.

Et puis, surtout, mon problème n’a rien à voir avec git en tant que tel, mais plus avec la façon foireuse de git d’utiliser la configuration système. Regardez un peu la question StackOverflow que j’ai posé à ce sujet … c’est assez merdique.

Cela dit, quelque chose m’a un peu intrigué. Ce tweet, en particulier.

Là, vous voyez, il y a un problème : le bon outil est ergonomique. Et quand je vois le nombre de personnes qui galèrent pour l’utiliser, sans même parler de l’utiliser correctement, je me demande si, réellement, il y a eu un gain si net par rapport à Subversion. Bon, pour le noyau Linux, clairement, ça doit être indispensable.

Mais ai-je besoin du même genre d’outil pour un projet qui ne va être partagé qu’entre quelques machines de développement et un serveur d’entreprise ?

Ai-je besoin d’un outil développé essentiellement pour des gens qui considèrent que l’ergonomie de la ligne de commande de Linux est un must insurpassable ?

Ai-je besoin d’un outil dont la l’intégration avec Linux est tellement poussée que le moindre problème dans la configuration réseau doit se résoudre dans les fichiers de configuration ssh du compte utilisé ?

Bref, encore une fois, je suis perplexe devant la faculté du monde du développement à adopter un outil inergonomique, rempli de fonctionnalités inutiles, et totalement inopérable pour peu que cet outil permette de démontrer une forme tordue de supériorité intellectuelle.

Et là, je me rends compte qu’en un sens, le Python ou plutôt sa communauté a peut-être changé ma perception de ce genre de choses …

2 réflexions sur “Je déteste encore git

  1. à mon avis, si c’est massivement adopté c’est parce que ça apporte globalement plus que ça ne dessert. Quand je dis ça, je pense principalement a github (ou équivalent).
    Et puis personnellement, même sans prendre en compte les fonctionnalités apportées par github, je ne peux pas me passer de git pour la souplesse que ça offre vis à vis de l’historique et dans la manière de travailler. Ok c’est pas simple à utiliser quand on veut faire des trucs « avancés » mais pour s’en servir « à la svn » je trouve pas ça plus compliqué.

  2. Pingback: Les furets sont au chtijug ! | riduidel's wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s