Rancheros au chtijug

Comme le dit Twitter,

Avec le présentateur le plus cow-boy de la planète DevOps

Et des slides extrêmement parlants

D’ailleurs, si vous voulez les slides, ils sont là

//fr.slideshare.net/slideshow/embed_code/key/wzoqbRpBYp0J1R

Buzzwords twitter mis à part, c’était quand même une session très intéressante, qui a remis au goût du jour l’ »integration spaghetti » des architectures SOA : à partir du moment où vous avez cinq ou dix (micro)services éventuellement clusterés, comment vous faites pour qu’un client leur parle correctement ?

Et il y a pour ça différents problèmes à régler :

  1. La latence (« facilement » adressable avec RxJava)
  2. La tolérance aux pannes (sur lequel on aura bientôt – j’espère – une présentation d’Hystrix)
  3. La répartition et le load-balancing, qui sont le coeur de cette présentation

Bon, à partir de là, ça devient franchement technique et plein de chouettes démos présentant globalement trois niveaux de load-balancing (le premier point présentant l’état « historique » avec des applications monolithiques)

  1. La version à l’ancienne à base de HAProxy ou f5 (je suis justement en train de faire ça, et donc pas mal de choses dites par Christophe résonnaient furieusement sous mon crâne – en particulier le pilotage en Python de f5 ou via Ansible), pénible parce que très bureaucratique
  2. La version « les dévs font le putsch » et gèrent le load-balancing dans le code grâce à des outils comme Ribbon qui a comme inconvénient essentiel de ramener de la config machine dans le code applicatif
  3. La version base de registres et REGEDIT, où les services s’enregistrent dans un registre implémenté de façon dépendante de la brique choisie. C’est franchement assez sympa, puisqu’il n’y a plus à mettre dans le code de configuration applicative
  4. Et finalement, la version dockerisée où tout le code est dans des conteneurs, et où toute la gestion de load-balancing est faite dans Rancher (ou Kubernetes). Ca faisait carrément rêver.

C’était vraiment une chouette présentation, qui m’a posé poussée à me poser plein de questions non triviales. Chapeau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s