Droit à l’oubli du code

Vous n’y avez sans doute pas échappé, Google Code a fermé ses portes. Dommage, j’aimais bien, quand il a démarré, ce service. Et j’y avais quelques projets …

J’aurais pu, pourtant, exporter ses projets pour les mettre dans un quelconque git. Mais je ne l’ai pas fait.

Parce que même si certains de ces projets étaient intéressants (majick-properties, en particulier), je crois qu’il faut savoir certaines choses disparaître dans un oubli relatif (puisque de toute façon, the internet wayback machine se souvient de tout).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s