Droit à l’oubli du code

Vous n’y avez sans doute pas échappé, Google Code a fermé ses portes. Dommage, j’aimais bien, quand il a démarré, ce service. Et j’y avais quelques projets …

J’aurais pu, pourtant, exporter ses projets pour les mettre dans un quelconque git. Mais je ne l’ai pas fait.

Parce que même si certains de ces projets étaient intéressants (majick-properties, en particulier), je crois qu’il faut savoir certaines choses disparaître dans un oubli relatif (puisque de toute façon, the internet wayback machine se souvient de tout).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s