Dommages collatéraux

Bon, maintenant que vous avez vu les travaux, vous vous dites que ça a dû coûter bonbon.
C’est vrai.
Ca a coûté bonbon.
Cela dit, ma femme et moi l’avions prévu. Nous avions donc les moyens (après des calculs pour lesquels Mint nous aurait bien aidé, mais hélas ça ne marche pas avec nos banques français aussi stupides que pourrissantes).
Sauf que ces moyens étaient investis dans des placements divers : PEA, PEL, PEE, ils étaient tous là.
Et, au fur et à mesure du paiement des tranches des travaux, on soldait les comptes les uns après les autres.
J’aurais toutefois dû me méfier dès le début des travaux, quand mon conseiller financier m’a expliqué que, vu les taux de mes placements et les taux d’intérêt des emprunts actuels, il vallait mieux emprunter et garder mes économies « au cas où » plutôt que de sabrer mes placements. Je dois dire que l’argumentaire m’avait plutôt estomaqué par …. comment dire … son aplomb (d’autres expressions moins agréables me viennent à l’esprit, mais ça doit être à cause de l’état pathétique du système économique mondial qui nourrit ces mêmes banques). Plutôt que d’incendier ce pompier pyromane, j’avais préféré décliner mon offre.
Le financement des travaux se passait donc bien, jusqu’à ce que, pour une raison curieuse, je me retrouve avec 13 000 € de découvert d’un côté, et 17 000 € de placements de l’autre (naturellement, je m’en suis rendu compte parce que tous mes retraits/tentatives de paiement par CB étaient rejetés avec un systématisme insolent). Je contactai donc ma banque, qui m’appris que, non, le PEA n’avait pas été soldé. Ce qui me surprit énormément, puisque je je me souvenai d’un cou de téléphone pas si ancien au cours duquel j’avais demandé à ce conseiller de le solder pour couvrir ces dépenses parfaitement attendues.
Après mouolt négociations assorties de menaces colorées, je réussis finallement à faire virer cet argent, qui épongea cette « dette » (je mets le terme entre guillemets, parce que pour moi, quand j’ai un compte débiteur d’un côté, et un compte créditeur de l’autre – et que le crédit est largement supérieur au débit – il s’agit juste d’un problème de trésorerie, et pas d’un truc qui justifie l’envoi d’un bon sang de courier de menace d’inscription au fichier des mauvais payeurs).
Bref, vous l’aurez compris, ma banque, comme toute saleté d’entreprise morpionnisante vivant, non pas de sa force de travail, mais de celle des autres, m’a joué un tour à sa façon. Dont acte. Etant un homme de parole, et leur ayant promis mon départ si ils me prélevaient ne serait-ce qu’un centime, je les quitte.
Me reste maintenant à trouver une destination accueillante. C’est-à-dire une banque qui me fournisse
  • Une carte bleue internationale
  • Le contrôle complet de mes comptes sans me dire « vous devriez pas », « c’est pas une bonne idée »
  • Un livret A
  • De la bon sang de transparence
  • La gestion de toutes les opérations depuis mon ordinateur, sans contact avec le moindre être humain, sauf quand je veux (parce que ces boulets, dans cette future banque précédente, s’obstinaient à me demander de leur téléphoner quand je voulais faire quelque chose …. Et on voit bien où ça m’a mené).
  • Et bien sûr, des frais réduits à zéro
Alors si vous connaissez une banque qui fournisse tout ça, vous avez jusqu’à midi pour me donner son nom.
Ah, et si elle offrait des placements type micro-crédit et autres, ça me ferait plaisir. Parce que j’avoue que placer mon argent dans des fonds qui ne servent qu’à pousser les financiers fous à inventer des instruments incompréhensibles et dangereux me met chaque jour un peu plus mal à l’aise. je préfère en fait largement placer mon argent dans la construction de logement ou même (sauf que la mise n’est pas récupérable en France) dans des zébus malgaches.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s