Même quand c’est pas bien, l’open-source, c’est mieux

Parmi toutes les raisons qui me font aimer l'open-source, il y en a une qui, si elle n'est pas souvent utile, peut faire gagner des jours et des jours. Il s'agit de la possibilité d'accéder facilement au code source pour comprendre pourquoi ça marche (ou pas).
Tiens, par exemple, le plugin maven-glassfish-plugin. Il permet théoriquement de gérer un serveur Glassfish en écrivant les informations de configuration utiles dans le pom.xml de maven. Pratique, non ?
Je voulais m'en servir pour créer un domaine, y créer des ressources JMS et y déployer mon application web.
Seulement, pas moyen de comprendre pourquoi mes ressources ne se créaient pas.
En jetant ce matin un coup d'oeil dans les sources, j'ai compris : il y a un bug. Et ce bug, sans accès aux sources (comme c'est souvent le cas pour les produits commerciaux), je crois que j'aurais vraiment mis beaucoup de temps à le détecter.
Et d'ailleurs, comme vous le voyez, en guise de contribution à ce projet, le bug que j'ai trouvé, je me suis permis de le remonter à l'équipe de développeurs. Parce que pour les développeurs open-source, le feedback, c'est important.
Publicités

Une réflexion sur “Même quand c’est pas bien, l’open-source, c’est mieux

  1. avec un logiciel privateur (comme dirait RMS), tu n’as pas a chercher puisque tu as le support ?? contacter. Le soucis c’est que faire prendre en compte sa demande comme un bug et attendre le patch suivant ?? integrer est souvent tres long, heureusement pour le logiciel libre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s