Les communautés virtuelles ont-elles tué Usenet ?

Rholala, voilà-t-y pas que je me mets à écrire des titres à la Fred Cavazza. ca va mal !

330
Blague à part, vendredi dernier, je discutais avec mon bon fabstream (qui pose décidément toujours les bonnes questions, et qui doit donc continuer).
Cette discussion avait commencé sur une ouverture fort classique : A quoi peuvent bien servir ces sites communautaires divers et variés dont je peux parler ?
La réponse, pour moi, est connue depuis longtemps (enfin ma réponse a cette question) : c'est un simple et logique désir d'immortalité. Bon, un désir d'immortalité réduit aux choses intéressantes, quand même. je ne vous inflige ainsi pas mes records de vitesse divers et variés (ah c'est con, je voulais poster un lien vers le mashup Google maps qui permet d'avoir des cartes topographiques des parcours des randonnées à roller, mais je ne le retrouve pas).
Donc, un désir d'immortalité … augmenté, toutefois, pour ma part, d'une légère couche sociale.
L'exemple typique, pour moi, c'est Goodreads. En effet, sur ce réseau, mes rares connaissances ne sont pas des gens que je connais ailleurs (sauf peut-étre un). En revanche, ce sont tous des gens qui, comme moi, ont une bibliothèque bien fournie, et plutôt orientée SF. D'ailleurs, en bon geek, pour moi, le réseau social parfait, c'est évidement StackOverflow où on ne peut même pas avoir d'"amis". Mais en revanche où la dimension serious gaming est la mieux utilisée, puisqu'on est sans cesse titillé, en tant qu'utilisateur, pour collectionner des badges inutiles.
A contrario, évidement, je n'ai pas de compte facebook. Parce que si Goodreads, StackOverflow, ou même last.fm et Twitter servent tous un propos, celui de facebook, qui n'est que de faire du social et de l'épate (et accessoirement révéler sa vie privée à ces petits gredins de facebook), ne m'intéresse absolument pas.
Ce qui me permet de rebondir (boing).
En fait, si vous y réfléchissez bien, mon usage de ces sites sociaux ressemble un peu à ce que j'appréciais chez le Grand Ancien : la capacité de discuter d'un sujet hyper précis avec des gens qui le connaissent et qui apportent vite plus d'information que je ne peux rêver d'en avoir. Et en fait, c'est vrai que si je m'inscris sur ces sites (et même parfois, mais c'est trèèèèèèèès rare, sur des forums style phpBB), c'est pour retrouver cette convivialité de gens qui connaissent le même sujet et en discutent tranquillement autour d'une bonne bière. Alors évidement, usenet est vieux, moche (mais ses clients peuvent parfois être absolument redoutables par leurs fonctionnalités), mais il y reste toujours un peu de cet esprit de bistro.
Bon, la prochaine fois, j'essayerais de vous parler d'autre chose.
Ah, tiens, tant que j'y pense, j'ai arrêté d'utiliser OhLife hier, justement parce qu'il manquait totalement de ce coté social (pas au sens de j'affiche ma vie, mais bien au sens de je rencontre des gens qui partagent les mêmes intérêts que moi).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s