Chez OhLife, le mail, on comprend ça …

Toujours amateur de sensations nouvelles, j'essaye depuis une semaine OhLife, qui est une espèce de posterous cheap (puisque dans les deux cas on alimente un site web avec des mails), mais avec une différence importante : là où je dois penser moi-même à envoyer un mail à posterous quand je veux écrire un article, OhLife a une démarche nettement plus proactive puisqu'il m'envoie chaque jour vers 20H un mail me demandant comment s'est passée ma journée. C'est sympa, à un détail prés : au début, j'écrivais mes mails à l'ancienne, c'est-à-dire en répondant après le message initial. Seulement voilà. Il y a, depuis l'arrivée d'Outlook (donc vers 1995), un débat houleux entre les tenants de la réponse sous le message initial, et les tenants de la réponse au-dessus du message initial (ces derniers étant apparus grâce à Outlook, qui par défaut utilise justement ce mode-là).
Et donc, je répondais sous le message de OhLife et je m'étonnais de ne rien voir sur leur site. J'ai donc envoyé un mail au support (oui, j'aime bien les mails), qui m'a répondu (après quelques échanges)

Sorry about that – that's exactly what's happening. Once we hit any "footer" style content (i.e. our reply message), we stop parsing the message. Thanks for getting back to me on this,

Donc, les mecs d'OhLife ne s'emmerdent pas avec tout ça … bon, ben bien. En même temps, je les comprend, ils sont jeunes, pleins de vie, et toutes ces histoires, ça date de l'an 2000, quoi … cela dit, ça rend les choses moins drôles, je trouve.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s