lifestream ou backup ?

Bon, depuis le temps que vous lisez ce blog, vous le savez, j’aime l’idée d’un lifestream, c’est-à-dire d’un flux contenant toutes mes informations. Enfin, je crois.
Parce que si j’aime bien cette idée, pourquoi diable mon générateur de site en Java, qui utilise en entrée le backup posterous et le backup goodreads, est aussi en retard, aussi moche et surtout aussi peu fonctionnel ?
Je me posais la question depuis quelques jours (et c’est d’ailleurs pour ça que j’en parle), et j’ai finalement trouvé la réponse, bien aidé par deux sources.
La première, c’est l’auteur de Sweetcron, qui annonce dans un post sur posterous (dont il dit d’ailleurs le plus grand bien, comme moi) qu’il arrête les développements d’une très bonne plateforme de lifestream (oui, sweetcron). Ses raisons sont proches de celles qui m’ont fait choisir posterous, avec toutefois la nuance que lui a déjà un lifestream qui tourne.
La seconde, c’est le graphique fait par cet allemand qui montre tous les endroits où il contribue, et comment ses contributions voyagent à travers le web. Compliqué, non ? Et si je devais faire le même, quelle tête aurait-il ? Ca, en fait, j’en sais rien, et finalement, je m’en moque.
En fait, ce dont je me suis rendu compte à la lueur de ces informations, c’est que je ne veux pas forcément faire un lifestream. Ce que je voudrais plutôt, c’est avoir une sorte de backup de toute mon activité sur le web. Mais un backup "intelligent", en quelque sorte, qui me permette de rechercher dans mes anciens messages de toute sorte (lectures de Goodreads, liens de delicious, messages de ce blog), et qui permette bien sûr à ce contenu de survivre à tout.
Alors comment je peux faire ça ? Bien sûr, mon générateur de site est une solution "raisonnable", au sens où je peux m’arranger pour que Google indexe son contenu et me l’affiche. Mais … si j’étais capable de faire la même chose "autrement", comment est-ce que je ferais ?
A bien y réfléchir, je pourrais tout-à-fait m’inspirer de Rui Carno. Je m’explique. Actuellement, j’exécute mes différents scripts de backup au petit bonheur la chance, et ensuite je lance le script de génération du site pour obtenir un site navigable. Pourtant, mes fichiers "source" sont des fichiers XML. Alors si ces fichiers XML apparaissaient directement dans Dropbox, est-ce que je ne gagnerais pas des tonnes d’énergie ? Après tout, c’est du texte, donc un Google Desktop (ou équivalent, parce que je n’aime pas trop leur outil, malgré ses possibilités. En fait, je n’aime surtout pas leur affichage de résultats dans une page web chargée depuis ma machine, je trouve que c’est une facilité assez moche) pourrait très facilement me trouver du contenu quelquesoit la machine sur laquelle je me trouve. Et, pour peu que je dispose d’une feuille de style XSL, je n’ai plus à lancer mon affreux script (bon, je perds un peu de fonctionnalité de navigation – et encore – mais je ne crois pas que ce soit si dramatique. Après tout, je ne fais qu’ajouter du contenu XML) et j’aurais pourtant des résultats joliment affichés dans mon navigateur. Je vais peut-être avancer dans cette direction, tiens, même si je perds certaines fonctionnalités de moteur de recherche de tags.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s