Les bots Jabber

Je parlais donc hier ou juste avant) de mettre une todo-list dans Twitter, avant de me rabattre sur Google Tasks. En fait, j’ai compris un truc durant cette recherche, c’est que si un truc est en train de devenir la ligne de commande de l’internet, c’est bien Jabber (et non Twitter, comme certains le pensent).
Pour prendre un exemple près de chez moi, à l’heure actuelle, je parle déja à un certain nombre de bots via Jabber :
  • Hudson (enfin, quand il veut bien me parler)
  • StackOverflow (très pratique pour « sniper » sur des questions dont les réponses sont facilement trouvables en deux coups de google)
  • Ohloh (même si je ne m’en sers pas assez pour indiquer l’avancement escargotesque de gaedo)
  • Google Translate (là aussi, c’est assez rare, parce que l’un dans l’autre je me débrouille plutôt bien)
Tout ça à travers (le poche mais pratique) pidgin. D’ailleurs, à un moment, j’utilisais ce même pidgin pour consulter twitter via l’un de ses plugins. Pour faire un petit apparté, je trouve d’ailleurs singulièrement triste que les clients Jabber pour Windows soient, pour l’essentiel, des portages de clients Linux (encore plus laids et mal fichus graphiquement que Pidgin) alors que MacOS dispose d’un client incroyablenet élégant … Adium. Ah, si il existait un client pour Windows s’inspirant d’Adium plutôt que de Psi, ce serait le paradis !
Bref …
Je disais donc que j’utilisais pendant un moment un plugin pour maquiller Twitter comme un contact Pidgin, ce qui avait quelques avantages, mais également l’inconvénient majeur d’afficher encore moins d’infos que le site web de Twitter (ce qui diminue largement l’aspect social de la chose).
Et en fait, ce qui faisait que je cherchais à intégrer ma todolist à twitter, c’est avant tout que je cherchais à interragir avec elle comme, en un sens, avec un majordome qui se contenterait de me rappeler la liste des choses à faire. Tout à fait dans l’esprit de todo.txt pour lequel le fichier n’est en fait qu’une base de données qu’on interroge via quelques commandes.
Du coup, évidement, j’ai demandé à google. Si j’avais été fidèle à ce que j’expose ici, j’aurais plutôt utilisé le ThinkBot, mais je ne sais pas trop comment le test.Toujours est-il que Google m’a donné l’adresse du bot todo@jabber.org auquel je peux accéder depuis GMail (bien !), qui est codé en Groovy (encore mieux !) mais qui hélas se contente de stocker ma todo-list dans une base de données. J’aurais largement préféré qu’il aille stocker les infos directement dans Google Tasks. Bon, d’un autre côté, ça me donne excuse pour jouer du gaelyk pour créer mon propre bot jabber (après tout, ça fait partie des choses dont je gave mes connaissances, et sur lesquelles il faudra bien un jour que je m’use les dents). Et pour ça, merci gaelyk !
Et puis ça me permettra de faire le seul truc qui puisse me motiver pour ces tâches toujours chiantes : un peu de serious gaming à la Epic Win 🙂
Tiens, ça me donne presque envie, du coup ! En fait, le seul truc qui me manque, c’est sans doute l’API pour aller lire et écrire les tâches dans Google Tasks … Et ça, si vous la connaissez, je serais bien content d’avoir son url ! (mais à prior, ça se trouve pas sous le sabot d’un cheval … j’espère que je pourrais utiliser HtmlUnit depuis Google App Engine, mais j’y crois moyen).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s