Hudson est dans la place !

Je ne crois pas avoir déjà parlé dans ce blog (ou ailleurs) de Hudson. Et pourtant, il le mérite le bougre !
A la base, Hudson est un serveur d’intégration continue. C’est simple, comme mot magique, non ? ca veut dire que quand on développe son logiciel, régulièrement, Hudson va aller se connecter au système de gestion de source pour voir si on a fait des modifications. Et si c’est le cas, et bien Hudson va se charger tout seul de recompiler le projet, d’exécuter tous les tests unitaires, et éventuellement de le déployer et de générer le site avec les rapports de documentation.

De cette manière, si j’écris un code incorrect, très rapidement, Hudson va me le dire (et le dire à toute l’équipe). Bon, ça c’est la base. Une base très intéressante, puisqu’on considère dans les milieux du développement que la remonté d’erreurs précoce est le gage d’un développement rapide et « é peu prés bug free ».
Comme hudson est quand même un logiciel moderne, il supporte un système de plugins qui fournit des choses utiles, et d’autres moins.
L’un des plugins au sujet duquel j’ai eu longtemps des doutes, c’est le plugin Jabber. je ne voyais en effet pas quel était l’intérêt de laisser Hudson chatter avec nous. Et bien hier soir, mes camarades de dooapp m’ont montré que c’était trop loin d’être un gadget pour pouvoir être ignoré. Pour avoir vu une démo, c’est complètement bluffant : on demande à Hudson de builder un projet, et il le fait !
On lui demande dans quel état est un projet, et il le dit. C’est peut-être moins joli que l’interface web, ça ressemble sans doute un peu plus à une ligne de commande YubNub, mais c’est quand même sacrément chouette. Et en plus, la plupart du temps, les développeurs ont un coté geek de la ligne de commande qui leur fait apprécier cette interaction.
Pour finir, mes camarades de dooapp misent aussi sur un truc que j’ai déjà vu, qui peut être un peu risqué mais qui est riche de bénéfices : passer de l’intégration continue au déploiement continu: quand Hudson builde l’un de leurs projets, il ne se contente pas de compiler et tester. Non, en plus, il déploie le war sur le serveur d’application choisi (et je me suis laissé dire qu’à terme, une suite de tests fonctionnels automatisés va même être exécutée sur ce serveur d’application de « prod »). Je trouve ça plus que bien !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s