auto-management

Mon fan ne me détrompera pas, je travaille actuellement dans une entreprise présentant certains dysfonctionnements (normal, une entreprise est une affaire d'hommes, et les hommes n'étant pas parfaits, la structure qu'ils construisent ne peuvent pas l'être).

L'un des avantages majeurs de cette structure pour moi et qu'elle me permet de remettre en cause un certain nombre d'éléments de ma personnalité et de ce que doit être mon travail (là, j'ai envie, juste pour flamber, de faire un lien sur cet article de Coding Horror : How To Become a Better Programmer by Not Programming qui parle un peu du sujet intéressant de ce que doit faire un développeur pour cultiver ses compétences annexes).

Avant de revenir au coeur du sujet, je vais faire un petit retour en arrière. Quand j'ai quitté Sogeti l'année dernière, j'ai eu une longue discussion où j'ai expliqué à mon chef de projet que l'un des dysfonctionnements majeurs de cette entreprise est l'impact du marketting personnel sur la perception des compétences. C'est-à-dire que, dans une grosse structure comme celle-là, il est trop facile pour quelqu'un qui se markette bien d'accumuler promotions et augmentations quand ceux qui bossent réellement continuent à trimer dans un coin sombre.

Et ce matin, deux articles reçus dans mon lecteur RSS m'ont fait réfléchir. Le premier, c'est encore Coding Horror : The One Thing Every Software Engineer Should Know, qui nous parle précisément du marketting pour les développeurs, et le second, c'est un lien rapide d'outils froids, vers La méthode en 6 points pour se "manager soi-même" de Peter Drucker. Le rapport entre les deux ? Dans aucun de ces cas on ne parle de code, d'algorithme, de conception, ou même de qualité. On parle plutôt de ce qui me pose le plus de problèmes dans mon entreprise actuelle : l'amélioration de la perception de l'efficacité d'un développeur. Bon, évidement, la version US est beaucoup plus directe (je dirais même "slogan"). Mais les deux m'incitent à la réflexion sur un point bien précis : améliorer une entreprise, ça n'est pas seulement améliorer ses procédures, ses produits. C'est aussi et surtout améliorer ses propres méthodes de travail au sein de l'entreprise pour "faire prendre la sauce".

Je crois qu'à l'heure actuelle c'est l'un de mes principaux problèmes, et je vais d'ailleurs essayer de mettre en place la méthode décrite, même si je n'en comprend pas précisément tous les points … Eh oui, je débute dans cet exercice délicat de l'amélioration du professionnel que je suis (d'ailleurs faudra que je vous reparle d'un point assez proche, bientôt).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s