Mylyn, c’est vraiment génial

Vous ne le savez sans doute pas, mais dans ma vie de tous les jours, je suis développeur Java/Swing.

C'est un boulot intéressant, mais parfois assez compliqué. Car comme tout développeur, on a des tonnes de fichiers à éditer. Heureusement, pour ça, on a des tonnes d'outils, dont au moins un mastodonte dans lequel on essaye de faire rentrer tous les autres. Cet outil, c'est Eclipse. C'est celui que j'utilise presque depuis que j'ai commencé le Java (bon, pas tout à fait, parce que j'ai commencé avec un modeste éditeur de texte).

Mais dans le monde professionnel, on utilise aussi des gestionnaires de bugs, comme mantis, ou bugzilla, voire même des solutions professionnelles de moins bonne qualité, mais plus chéres. Bon, dans ma boîte, on utilise mantis. Et c'est pas mal. Sauf que quand on corrige des bugs, on passe son temps à passer d'un ensemble de fichiers A à un ensemble de fichiers B. Et rapidement, on se retrouve avec cinquante fichiers ouverts, on ne retrouve plus ses petits et c'est l'enfer.

Heureusement, mylyn est arrivé.

Comme le dit la wwikipedia, mylyn vise à faciliter la vie du développeur. Et pour ça, il y a un truc fabuleux. Tellement fabuleux, même, que maintenant, je demande systématiquement aux gens de faire des bugs mantis, juste pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité. Il s'agit du contexte. Bon, je ne vous mets pas de liens vers le site d'eclipse, parce que c'est toujours le bazar.

En fait, le contexte, c'est la liste des fichiers ouverts, mais aussi la doc et d'autres trucs. Et l'aspect magiquement puissant de mylyn, c'est que quand on passe d'une tâche à l'autre, mylyn se souvient du contexte de chacune de ces tâches, et rouvre donc les fichiers associés. Je vous aurais bien montré des vidéos, parce que ça se voit mieux en vidéo, mais je n'en ai pas trouvé. La seule chose que j'ai, c'est cet article de developerWorks, qui est néanmoins assez explicite.

Tout ça pour dire que mylyn, c'est bien. Et en bonus, il y a plein de connecteurs pour se connecter à des tâches extérieures (tiens, par exemple, des items dans mantis). Du coup, quand mes collègues remplissent leurs bugs dans mantis, je leur associe un contexte (avec les fichiers sur lesquels je travaille pour corriger le bug) et, si il faut travailler à nouveau sur le bug (ce qui hélas peut arriver), je peux retrouver le contexte beaucoup plus rapidement.

Et des connecteurs pour mylyn, il y en a de plus en plus, et c'est tant mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s