Goûter, savourer, en reprendre

Brrrr, il y a quelque chose d’étrange, déja, dans ce titre. Goûter, savourer, en reprendre …, ça vous évoque quoi ? Un banquet, sans doute, mais aucun banquet classique n’aurait sa place sur utopod, il ne faut pas se leurrer. Donc il ne s’agit pas d’un banquet classique.

Et le conteur a bien changé. Ca n’est plus Rita, mais Philippe Hertig, une voix dont on sent bien qu’elle entretient sa rondeur avec des plats soigneusement mitonnés, comme des carbonnades, des rôtis, … et tant d’autres plats qu’on croirait issus de la Grande Bouffe. Bref, c’est manifestement la voix d’un épicurien qui nous invite à déguster chaque partie d’une bête. Une bête étrange, dont certaines particularités nous rappellent évidement La faim du monde, déja entendue précédement.

Toutefois, si ce précédent récit cherchait, je pense, l’horreur et le dégoût, Celui-ci me donne l’impression de chercher avant tout à nous faire saliver. Et, d’une façon assez curieuse, ça marche. Ca ne marche pas vraiment au début (Essentiellement, je pense, parce que je n’ai aucun goût pour les parties présentées.), mais une fois qu’on passe au dos, et plus encore quand on aborde les jambons, je peux vous dire que la voix de ce chef me faisait bien saliver. C’était finallement très bon, cette présentation des meilleurs morceaux. Chapeau, encore une fois, à toute l’équipe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s