Amnistie et compagnie

La semaine dernière, j’étais complètement unplugged : pas de web, pas de télé, même pas de radio. Quelle surprise, ce week-end, d’apprendre que l’amnistie de Guy Drut était contestable (voir Eolas).Dans une moindre mesure, et comme le dit justement Rue Bricabrac, quelle surprise de constater que la mort d’un patron nous touche plus que celle de 3000 personnes. Et après, on dira que la France va bien ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s