La conception Web 2.

Fred Cavazza nous a écrit il y a deux jours un bonne fiche de lecture sur un bouquin traitant de conception web 2.0. Et, d’après ce que j’en lis, beaucoup des points évoqués proviennent nettement des méthodes XP. J’aimerais quand même détailler un peu tout ça, et voir si ça peut s’appliquer aux projets plus orientés développement sur lesquels je bosse.

pas plus de 3 personnes par équipe (1 concepteur / designeur, 1 développeur, 1 qui encadre les 2 précédents) ;

C’est peut-être le point le plus étonnant de cette méthode. Mais ça peut marcher. D’un autre coté, il faut avoir entre ces trois personnes une bonne entente, sinon c’est l’enfer. De plus, dés que le projet dépasse un seuil critique, la taille de l’équipe doit augmenter, tout en gardant la même qualité de communication, et c’est ça le challenge.

ne pas utiliser de spécifications ou cahier des charges (pas assez flexible et apporte plus de contraintes qu’autre chose) ;

La grosse question étant : par quoi les remplace-t-on ? Mis à part pour des raisons d’habitude, je ne vois pas comment éviter l’usage des wikis dans ces cas-là, quand bien même il s’agit d’un projet en SSII. Ca permet en effet de communiquer facilement, d’intégrer les idées de tous, et d’être à jour, grâce par exemple aux RSS. En aparté, je suis stupéfait de constater que, dans ma boîte, ce genre d’usage n’a pas cours et que personne ne semble savoir ce que veut dire RSS, sauf peut-être les stagiaires … alors même qu’il s’agit à mon sens d’un outil très pratique pour se tenir au courant de manière non intrusive.

réduire le périmètre fonctionnel à strict minimum (généralement 1 fonctionnalité) ;

Ca, c’est clairement inspiré par XP : une fonctionnalité, une livraison.

ne plus faire de réunions (c’est sûr qu’à 3 personnes dans le même bureau, ça rime plus à grand chose) ;

A rapprocher des stand-up meeting visant précisément à éviter la réunion où personne n’apprend rien, mais qui dure des heures.

ne plus utiliser de storyboard ou wireframe mais passer directement au prototype…

Bon, là, c’est clairement dédié au web. D’un autre coté, comme je bosse dans ce domaine, ça me concerne un peu😉 Je trouve l’idée intéressante, avant tout parce que le storyboard est un outil de grosse équipe, lourde et peu efficace.

conserver à tout prix la date de lancement annoncée, quitte à réduire le périmètre fonctionnel ;

Ca ne me choque pas, peut-être parce que je suis habitué au web 2.0 et aux versions beta infinies.

ne pas prendre en compte les demandes d’évolution (du moins dans un premier temps) pour ne pas dévier de l’idée initiale ;

Je rapprocherai ça de mon fameux Les utilisateurs sont des cons. Bref, c’est plein de bonnes idées, proches des méthodes XP, et donc à adapter à mes projets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s